Embarcations

Une épave sur l’onde
glisse doucement dans le silence
Et dans son sillage mes rêves
éclosent quelques nénuphars.
Le ciel se meut comme un orage
et son reflet sur les nimbes
entravés de fougères.
Plus loin sur le rivage
des licornes et des laitières
les souvenirs, les hivers
Le rouge flamboie
et la nuit se dore…

Photographie et poésie Joffrey Carpentier