China 10

Une brume dans les cimes
s’étiole et culmine
Un présage, un orage
Le volcan s’ébroue
et doucement les pales se figent
Poussière basaltique
La vie s’arrête
et l’oubli, mon nom s’éteint
alors dans la tumulte
des gens, d’un ailleurs
où je ne comprends ni les mots de haine
ni le doux mots d’amour
Mifan, le riz,
Go on, plus haut
J’avance à pas de loup
Affamé de paysages

© Joffrey Carpentier